Eglise de Saint-Pierre d'Angayrac

Paroisse de Saint-Pierre d’Angayrac, église Saint-Pierre-ès-Liens

 

Histoire de la paroisse et de l’église

 

La paroisse de Saint-Pierre d’Angayrac, désignée pour la première fois dans un acte de vente de 1366, se situe dans le territoire de L’Honor de Cos, une zone de peuplement très ancien car ce territoire se trouvait à proximité immédiate de l’ancien vicus de Cosa, la plus importante implantation romaine de la région. Léribosc, Loubéjac, Aussac sont ainsi des établissements remontant à la période gallo-romaine. Aujourd’hui zone d’habitat très dispersé, comme les paroisses avoisinantes de Belpech, d’Aussac, de Saint-Romain, de Gibiniargues, elle fut autrefois le lieu d’un regroupement de populations.

L’église fut au cours de son histoire annexe de Belpech, de Mirabel, de Saint-Romain.

 

Architecture et éléments intérieurs

 

Cette petite église rurale de Saint-Pierre-ès-Liens, autrefois édifiée au milieu des bois qui couvraient la zone de Léribosc, a été entièrement reconstruite au XVIIe siècle, à l’issue des guerres de Religion. Elle est de plan allongé, à 1 vaisseau, construite en briques et en pierre. Le chevet est plat, et son clocher-mur en accolade est percé d’une baie campanaire où s’abrite une cloche du XVIe siècle. Le portail de la façade qui s’ouvre à l’ouest est en plein cintre. L’intérieur a été entièrement rénové à une date récente, mais l’église conserve encore des fonts baptismaux en pierre monolithe, sans doute du XVIIe siècle ; la cuve est polygonale à l’extérieur, circulaire à l’intérieur.

Les éléments de la statuaire sont en revanche du XXe siècle, et pour certains originaires de la fabrique toulousaine Lancé frères.